Les principales étapes pour une traduction de qualité supérieure

Traduire ne s’arrête pas à un simple passage d’une langue à une autre. La traduction suppose une analyse approfondie, des recherches terminologiques précises et une attention méticuleuse aux détails. Pour garantir des résultats de haute qualité, il faudra alors aborder chaque étape de la traduction. Découvrons ce processus. 

La demande de devis comme point de départ

Généralement, tout processus de projet de traduction commence par l’analyse de la demande de devis du client. Le traducteur professionnel va donc examiner attentivement les spécifications du client, en posant les bonnes questions et en  évaluant les conditions du projet. 

A voir aussi : Quels sont les différentes opportunités et défis de l’emploi à Granville ?

Plusieurs éléments seront pris en compte :

  • Le format du document 
  • Le domaine de spécialisation
  • La langue source et la langue cible
  • Les délais impartis
  • Le budget client

Après avoir recueilli toutes les informations, il sera alors possible de  préparer un devis détaillé. Le client décidera par la suite de valider ou non ce devis. N’hésitez pas à demander un devis détaillé à une agence de traduction.

A voir aussi : Pourquoi organiser un reportage photo d'entreprise avec un photographe professionnel ?

L’analyse et la compréhension du texte

Après validation, la deuxième étape consiste à acquérir une vision complète du projet. Pour ce faire le traducteur devra effectuer une analyse minutieuse du texte source. 

Il s’agit donc de comprendre le sens général du texte, d’identifier le style et le registre utilisés, ainsi que de repérer les éléments clés, à savoir les termes techniques, les noms propres et les autres références.

Les recherches terminologiques pour garantir la précision

La traduction doit être la plus précise possible pour qu’elle ne soit pas hors contexte. Dans ce cas, le traducteur veillera à effectuer des recherches terminologiques approfondies. 

Il vérifie les différents mots et expressions soulignés lors de l’analyse du texte source, puis utilise des dictionnaires bilingues ou monolingues pour chercher leurs significations précises. 

La traduction proprement dite

Les préparatifs terminés, il est désormais temps d’entreprendre la traduction proprement dite. C’est là qu’intervient toute l’expertise du traducteur, notamment sa maîtrise de la langue cible et sa connaissance du sujet.

Son objectif est de transposer le sens du texte original avec précision et fidélité. Généralement, les traducteurs professionnels utilisent des outils de traduction assistée par ordinateur (TAO) afin de faciliter leur travail. 

La révision et les corrections 

Durant cette étape, le traducteur compare attentivement le texte source avec sa traduction pour s’assurer de l’exactitude et de la cohérence du contenu. Il vérifie ainsi l’orthographe, la grammaire, la syntaxe, la ponctuation, la conjugaison, ainsi que les chiffres, les nombres et les unités de mesure. 

Un dernier contrôle qualité rigoureux

Pour assurer une qualité optimale, le texte doit être relu par d’autres professionnels pour mieux vérifier sa fluidité, sa clarté et son adéquation au registre et au ton souhaités. Cette étape finale de contrôle préconise dans la plupart des cas, l’utilisation de logiciels de contrôle. 

La livraison du projet 

A la fin, le traducteur livre le projet traduit au client selon les conditions convenues. Il s’assure que le texte final est correctement formaté et prêt à être utilisé. Cette livraison se fait dans les délais impartis, relatifs aux attentes du client.

Previous post Quelle activité choisir pour un team building à Lyon?
Next post Les étapes clés d’une traduction de haute qualité